Léo LERUS

Chorégraphe, Assistant et Interprète

Léo Lérus est né aux Abymes, Guadeloupe en 1980. Affirmant un attachement à la veine du Gwo Ka et à son île natale, il se lance dans l’expérimentation humaniste d’une recherche continuelle dans le domaine de la danse contemporaine tout en respectant et creusant son héritage culturel.

La première école de Léo Lérus est celle de la chorégraphe et pédagogue Léna Blou. Il y découvre les charmes de la danse traditionnelle Gwo–ka et de la danse contemporaine et classique. Suivant les conseils de son professeur, Léo intègre à 14ans, le Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSMDP) afin d’y poursuivre sa formation de danseur contemporain. A la sortie du conservatoire, en 1999, il débute sa trajectoire professionnelle comme interprète. il danse au sein de différentes compagnies d’Angleterre, Norvège, Suède, Danemark et Israël dont la Random Dance Company (Wayne McGregor), la Batsheva Dance Company (Ohad Naharin) et la LEV Dance Company (Sharon Eyal/ Gai Bachar). Dans chacune de ces trois compagnies, il interprète, trois années de répertoire respectif. Il remonte également le répertoire de la compagnie lEV pour différentes compagnies internationales.

Héritier du mouvement, de la composition et pédagogie des différents créateurs avec lesquels il a travaillé, il signe ses premières créations en 2010. Elles sont présentées dans différents lieux et festivals nationaux et internationaux: “Intima Dance Festival” Tel Aviv. “Festival Sur les Frontières” Théâtre National de Chaillot, Paris. “Israël Dance Festival” Tel Aviv. “Random Collision” Groningen. “Machol Lohet Festival” Tel Aviv. “Holland Dance Festival” Den haag. “Musée d’Israël/Machol Shalem” Jérusalem. “Centre Culturel Sonis” Pointe-à-Pitre et “L’Artchipel,Scène Nationale de Guadeloupe”.

En 2013, il est lauréat du Prix Nigel Charnock à la meilleure création avec la pièce “Fractal”.
Pour compléter sa trajectoire artistique, il s’initie aux plaisirs de la pédagogie échangeant et apportant de son savoir-faire, de son savoir danser à travers des ateliers qu’il crée. Ces ateliers sont inspirés de sa formation en technique Gaga et de l’improvisation du Léwoz’.

Suite à sa résidence Chaillot Fabrique en fin 2017 au Théâtre National de Chaillot, il entreprend maintenant sa création “Entropie”, en collaboration avec Gilbert Nouno à la Fabrique des Arts du Théâtre 71, Scène Nationale de Malakoff et ultérieurement à l’Artchipel, Scène Nationale de Guadeloupe.